Les fiançailles

bague de fiancailles

Les fiançailles permettent aux amoureux de concrétiser leurs amours en prévision d’un mariage plus ou moins proche. Ils annoncent par la même à leur entourage qu’ils s’engagent dans un chemin plus sérieux, une vie de couple.

bague de fiancaillesSource : Pixabay

Généralités

Il faut savoir que les fiançailles n’ont rien de légales vis-à-vis de la loi et de l’église. C’est plus une tradition pour annoncer aux proches l’engagement du jeune couple vers le mariage.

De nos jours c’est aussi à partir de ce moment que les amoureux vivent ensemble. Cela rassure les parents et la famille et leur permettent plus de « liberté ». Cette période sera donc un test pour eux. Vivre à deux, avec une promesse, une bague pour madame, peut-être une chevalière pour monsieur, calquant les alliances du mariage.

Certains n’ont pas besoin de fiançailles pour se marier ensuite, mais cette fête est aussi l’occasion de réunir les familles et de commencer à mieux se connaitre. Cela évite de découvrir le jour du mariage les parents ou beau-parents s’ils ne s’étaient jamais vu avant.

On peu aussi annoncer, à ce moment, la date du mariage si celle-ci a déjà été fixé. Ce qui vous permettra, dans la même occasion de vous assurer de la présence de vos proches le jour J.

 

Etes-vous vraiment sûr(e) ?

Avant un tel engagement, il faut se poser plusieurs question :

– Suis-je sûr de passer le reste de ma vie avec lui ou elle ?
– N’est-ce pas un coup de tête, juste une amourette ?
– Cette demande résulte-t-elle d’une pression de famille, de l’entourage du couple ?
– Suis-je sincère avec l’autre ? Où en sont mes sentiments ?
– Serais-je capable de la seconder, subvenir à ses besoins, etc… ?

Même si les fiançailles ne sont pas un engagement « valide », il permet au moins d’en savoir plus sur soi et sur son couple. Inutile de faire la fête pour recevoir les cadeaux si dans votre coeur la sincérité n’y est pas du tout.

Une fois ces questions répondues, et d’autres si vous vous en posez, discutez entre vous de votre avenir. Du besoin d’officialiser la chose, comment, quand, avec qui…

 

Comment lui dire ?

La tradition exigeait que l’homme, avec tout une procédure, demande à son futur beau-père la main de la jeune fille dont il était amoureux. La réponse n’était pas toujours positive au grand désespoir des jeunes gens. S’il acceptait, la date était alors fixait et tout se préparait.

De nos jours, il y a moins de restrictions, et l’homme ou la femme demande à don futur époux de l’épouser de différentes manières. En effet, les femmes ne sont plus les dernières à avouer leurx voeux à leur conjoint. Souvent, elles se posent plus de questions que l’homme, tramblant de peur parfois de connaitre la réponse de celui-ci. Beaucoup d’entre-eux ont peur d’une officialisation du couple, de l’engagement que cela promet.

Au contraire, les fiançailles n’étant en rien une obligation juridique, cela permet de montrer à tous votre union, mais par ailleurs de vous engager par amour et vis-à-vis de l’autre. Les peurs de monsieur seront alors moins grandes, et il aura fait un premier pas vers le mariage.

L’aspect de cette demande pourra prendre plusieurs formes :
– Juste un calin romantique en lui glissant à l’oreille votre désir
– Un dîner en grand pompe avec en cadeau la bague de fiançailles
– Une sortie surprise, un pique-nique, un retour au lieu de votre premier rendez-vous, etc…

Il y a milles façons de déclarer sa flamme, le tout être d’être vous-même et personnel. Mais l’innovatino et le romantisme n’est pas à exclure. En effet, une fois la demande réalisée, vous ne pourrez plus la refaire, faites donc le bon choix.

Une fois la chose faites, il est nécessaire de l’annoncer à votre famille. Bien qu’aujourd’hui certains couples les mettent sur le fait en leur montrant bagues et chevalière. Sans autre fêtes de famille ou autre. Celle-ci sera un peu déçu, mais c’est votre choix après tout !

L’annonce se fait par téléphone, par courrier, via mail ou de vive voie.
Le faire-part est souvent de mise, votre entourage le gardera en souvenir et en sera très content. Vous pouvez les faire vous -même ou passer par un spécialiste en boutique ou souvent moins cher, sur le Net.

 

Les préparatifs

• Quand :
On prévoit traditionellement les fiançailles 6 mois à 1 an avant la mariage, mais seulement lorsque la date de celui-ci est prévu ! De nos jours, deux amoureux peuvent se fiancer puis se marier bien après.

• Une cérémonie ?:
Celon les religions, on peut faire une petite cérémonie pour officialiser queque peu la chose, ou simplement bénir les bijoux. Cela dépend de votre foi propre, des choix liés à votre religion et des diponnibilités de votre paroisse. Ne possédant pas d’informations sur le sujet, nous ne le traterons pas plus avant.

• Comment et où :
Certains vous diront que qu’il faut traiter les festivités celon des normes précises, etc… Le principal problème sera le nombre d’invité et surtout le coût de vos fiançailles !
A moins d’avoir un compte en banque conséquent, que vous payez cette fête ou que vos parents mutuels l’offrent, il va s’en dire que la note pourra monter très haut !

En quelque sorte, les fiançailles sont une mini-répétition de la réception de votre mariage, vous saurez entre autre qui ils faut ré-inviter ou pas. Des débordements arrivent par la faute de personnes que l’on soupçonne le moins.
En effet, tous vos invités ne sont pas forcément ceux de votre mariage, entre temps vous aurez pû vous faire de nouveau amis, en perdre d’autres, où mêmevoir la famille s’agrandir comme séloigner. Mais généralement vos proches resteront les mêmes.

La fête, le dîner ou déjeuner, … pourra se dérouler dans un des domiciles familiaux, souvent chez la fiançée. Si le temps et le jardin le permet, un rendez-vosu champêtre pourra être organisé, vous pouvez y fêter vos fiançailles de manière simple ou enjoué, mais attention au voisinage dans la soirée. Dans tous les cas, contrairement aux établissements isolés, au-delà de 22h00 il faudra baisser le son de la sono !

Le repas peut aussi avoir lieu au restaurant ou dans une salle avec traiteur si le nombre d’invité est grand, ou si l’éloignement géographique rend difficile la réunion commune. Dans ce cas, faites des concessions quand au lieu de réception. Renseignez-vous autour de vous, un restaurant pourra vous louer sa salle unique pour ce jour là. C’est aussi un bon entraînnement pour votre mariage, vous pourrez déjà noter et supprimer les lieux que vous aimez ou pas.

Si vous décidez de ne faire cela qu’entre-vous au-delà de l’annonce primaire, si se n’est pas déjà un repas,, la chose est encore plus simple. Soit vous laissez à votre conjoint le soin d’en faire la surprise, soit vous choisissez ensemble comment, où et quand votre dîner en amoureux se déroulera. Bien entendu, l’un n’empêche pas l’autre, au lieu de s’échanger ses cadeaux en famille, vous pouvez le faire entre-vous et les montrer lors du repas de famille.

 

Quel cadeau faire ?

Pour l’occasion les fiancés s’offrent un cadeau qui symbolisera leur première union à l’instar des alliances.

La fiancée offrira à son futur époux une montre de grande classe, des boutons de manchettes, une ceinture ou une boucle de ceinturon, une gourmette, une chaîne, une chevalière, etc…
En bref, tout sauf un anneau, qui ressemblerait trop à une alliance !
Il doit s’agir d’un objet intemporel d’une certaine valeur qu’il gardera tout le temps.

La femme préféra une bague, et par tradition un diamant solitaire ! Mais les goûts et les couleurs étant nombreux, renseignez-vous avant pour être sûr de votre choix, surtout si la bague est un cadeau qu’elle n’a pas encore vu ni essayé !
Le fiancé devra payer seul la bague, mais loin d’être une alliance, il n’est pas non plus obligé d’y mettre tout son salaire.

Il essayera de trouver une bague qui correspondra au mieux au caractère de sa promise. C’est pourquoi il n’est pas forcément inutile, lors d’une journée de shopping, de vous arrêter devant certaines vitrines et de jauger des bagues qui séduiront le plus votre amie. Une bague familiale pourra être retaillée, repolie ou recertie aux goûts et à la taille de la future épouse.

En cas de rupture des fiançailles par la fiancée, la bague revient à son partenaire. Si au contraire c’est lui qui décide de rompre, elle garde la bague (et l’on ne peut que lui recommander de la revendre au meilleur prix).

Messieurs, évitez aussi de réutilisez la bague offerte à votre ex… cela porte malheur ! Et surtout elle ne vous le pardonnera jamais si elle l’apprend un jour.

Conservez toujours la facture. Si la bague lui déplait, si elle refuse de vous épouser, cette facture vous sera très utile. De plus, elle est indispensable pour faire assurer le bijou.

La bague de fiançailles et l’alliance sont traditionnellement portées à l’annulaire de la main gauche. Bien qu’il n’y ait pas de preuve précise sur l’origine de cette tradition, il existe deux croyances bien établies. La première, qui date du 17ème siècle, raconte que durant un mariage chrétien, le prêtre arrivait au quatrième doigt après avoir touché les trois premiers doigts de la main gauche  » …au nom du père, du fils et du saint-esprit « . La deuxième fait référence à une croyance égyptienne, qui dit que le doigt de l’alliance suit la vena amoris , c’est-à-dire la veine de l’amour qui conduit directement au cœur. .

Mois Pierre Signification

Janvier Grenat La constance
Février Améthyste La sincérité
Mars Aigue-marine, Héliotrope Le courage
Avril Diamant La pérennité
Mai Emeraude Le succès
Juin Perle La santé
Juillet Rubis La satisfaction
Août Onyx Le bonheur conjugual
Septembre Saphir La sagesse
Octobre Opaline L’espoir
Novembre Topaze La fidélité
Décembre Turquoise L’harmonie, la prospérité

Et vous, comment envisagez-vous vos fiançailles ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Show Comments (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Publicité

You May Also Like

Mariage, voyage de noces et nouvelle maison

Parfois tout se suit et l’effervescence du mariage s’arrête tellement brusquement suite à des ...

happy valentine's dayhappy valentine's day

La Saint-Valentin

La Saint-Valentin est la fête des amoureux, mais qu’en était-il pour nos ancêtres ? ...