Les photos de votre mariage

photos mariage
photos mariage
Source : https://www.flickr.com/photos/khanelle/7782502738/

Tous les photographes vous diront qu’un mariage sans souvenirs n’est pas un mariage. Outre venter leurs services, ils n’ont pas tort. Les albums photos de votre mariage sont la garantie de se souvenir de tout mais surtout de garder un témoignage pour votre descendance.

Le photographe professionel

Pour rendre votre mariage inoubliable, pour pouvoir le montrer à vos enfants et vos petits enfants, il est indispensable de le garder en souvenir sur supports photographiques et films.

Tout comme l’église, la mairie ou le restaurateur, le photographe est à réserver bien à l’avance, de 1 an à 1 an et demi (dans les grandes villes et pour les meilleurs marché). Lors de votre enquête (bouche à oreille, Internet, annuaire, salons de mariage, etc…), téléphonez avant de vous déplacer, demandez les prix, un descriptif rapide des prestations et surtout si le photographe est libre le jour de votre union et aux horaires que vous souhaitez !

Généralement, le prix d’un photographe de mariage tournent entre 450 euros et… beaucoup plus (1500 à 1800 euros) ! Vous trouverez parfois moins cher, il est possible de trouver la perle rare qui fait un bon travail pour un prix plus que raisonnable, mais faites attention aux arnaques. Rendez visites aux professionels après avoir pris rendez-vous, demandez à voir leurs travaux et leurs disponibilités. La plupart des photographes sont sérieux et un bon pourcentage sont spécialisés dans les reportages mariage.

Parfois le prix vaut la chandelle, un photographe classique vous fera un album sommes toute très beau, à un prix correct, mais manquera peut-être d’originalité. L’art se paie, donc si vous chercher des effets sur les photos, dans la disposition de celle-ci dans l’album (découpages, collage, etc..), un album en cuir de crocodile, etc… ne soyez pas surpris de la note finale, du moment que vous savez ce que vous voulez par rapport à votre budget.

Un autre élèment à prendre en compte dans le prix c’est le nombre de prestation que le propfessionel vous propose. La facture est fonction du travail demandé, voyez ce qui est le plus intéressant pour votre porte-monnaie. Est-il vraiment nécessaire d’engager un pro pour la journée entière, prépartifs compris ? Ou seulement pour l’Eglise et la pose photo au parc ?

Une autre chose importante, et ce qui vous permettra de comparer, c’est le nombre de photos que le photographe vous propose dans son forfait. Le photographe X sera peut-être 50% moins cher que le Y, mais s’il vous octroit que 25 photos pour l’Eglise alors que son confrère vous en offre 80 pour le double du prix, cela donne matière à réfléxion. Les photos en différents formats et en différentes couleurs sont à prévoir à l’avance. Les pellicules pour le noir et blanc, sépia, ou pour la couleur ne sont pas les mêmes, le photographe devra donc prendre 2 appareils, etc…

La plupart du temps les albums sont offerts par le photographe de mariage, regardez tout de même s’ils ne sont pas en ajout, ou alors si celui qu’il vous montre n’est pas compris dans le forfait car plus beau et que celui que vous recevrez est des plus basique.

Vérifiez bien toutes les options du contrat, lisez les petits lignes et posez toutes les questions qui vous passent par la tête, le photographe est là pour vous répondre. Généralement tout se passe sans souçis. La plupart du temps, il y aura une avance à payer, elle ne doit pas être trop importante, si on vous demande de tout régler avant la mariage, méfiez-vous… tant que le travail n’est pas réalisé, on ne peut vous demander toute la somme. L’addition se fait lorsque vous recevez les photos et pas avant, demandez une facture, vu les frais engagés, le professionel le fait instinctivement, elle vous permettra de vous retourner contre lui en cas de problème, de mauvaise qualité des photos, etc…

Si le courant ne passe pas, changez de prestataire, tant que vous n’avez rien signé d’officiel, aucune avance de donnée, personne ne vous obligera à travailler avec quelqu’un que vous n’aimez pas, cela pourrait se ressentir sur les photos, vous serez déjà assez stressé le jour J, n’en ajoutez pas non plus.

Une autre information importante à connaitre, c’est que 9 photographes sur 10 garderont tous les négatifs des photos qu’ils prendront lors de votre mariage. Rien ne les oblige à vous les rendre, surtout s’ils vous le précisent de vive voix et sur contrat. En fait les professionels font cela pour que vous commandiez les doubles, agrandissements et photos de remerciements chez eux plutôt qu’acceuil, c’est de bonne guerre, après-tout ils doivent bien vivre aussi.

Conseils pour le reportage photo

Si tout votre mariage se déroule le même jour (Mairie + Eglise par exemple), assurez-vous dans votre planning que vous avez un créneau horaire pour la séance de pose. Celle-ci est pratiquement indispensable pour garder un bon souvenir de votre tenue respective, des enfants d’honneur, demoiselle d’honneur et autres familles et témoins. Ils ne seront ainsi pas coincés dans la foule de vos invités ou éparpillés, pour les plus jeunes, à des activités surement plus amusantes que de vous précéder partout où vous aller lors de la cérémonie.

Si vous avez un doute ou un large créneau horaire, regardez la météo la veille au soir pour caser la séance de pose le jour J. Une pluie en matinée peut laisser un beau soleil l’après-midi. En cas de malchance (après tout mariage pluvieux, mariage heureux) ou de mauvaise saison, prévoyez à l’avance avec le professionel les solutions de rechanges (lieu couvert, studio adapté, etc…).

Une séance photo dure généralement 1h00 à 1h30, au-delà, les enfants d’honneur commenceront à s’agiter. Il n’est pas rare que le photographe prévoit dans ses forfait une journée supplémentaire, dans la semaine qui suit le mariage, pour réaliser d’autres photos, en ville, à la plage, etc… avec votre robe et votre costume. Les prix en seront forcément plus cher, et un retour chez le coiffeur et la maquilleuse de mise aussi. A vous de voir…

Evitez les photos au petit matin, à moins d’être en période de canicule, l’air sera plus frais, voir froid, et la rosée pourrait tacher votre robe. L’idéal et en fin de matinée, vers midi, ou en début d’après-midi. Le soleil est alors au rendez-vous et vous êtes tranquille avant votre mariage. Parfois la pose se fait enter le vin d’honneur et la soirée, mais là attention à la luminosité, plus vous partez en fin d’après-midi, plus le soleil déclinera et plus vos photos seront sombres.

Bien avant votre mariage, cherchez près de chez vous ou près du lieu du mariage, ou encore de la réception, un lieu idéal pour réaliser le reportage photo. Un parc, un champ de fleur, un bois ou une forêt pourquoi pas, où tout autre paliatif du genre. Généralement votre photgraphe à ses habitudes, n’éhistez pas à lui demander où il va généralement, et s’il accepte d’aller là où vous le souhaitez. Normalement il ne dira pas non et il pourra aussi vous parler du lieu s’il le connait, ou à éviter s’il y a déjà rencontrer des problèmes. Quelques jours avant le mariage, vérifier les routes (pour la marie, l’église et les lieux de réception aussi dans la foulée). Un parc fermé pour restauration, impraticable, ou avec des horaires d’été ou d’hiver différents, vous gâchera votre planning, se retrouver devant grilles fermées et trouver une solution au dernier moment n’est pas toujours facile.

Avant d’entrer en voiture dans le parc pour vous déposer juste sur la pelouse, assurez-vous bien que vous en avez le droit, parfois les parcs sont interdits aux véhicules de toutes sortes.

Qu’un membre de votre famille ou de vos amis reste pas loin de la mariée, le voile comme la trenne pourraient la gêner, ou être salis sur un sol boueux, une aide pour la tenir et l’étaler pour les photos est indispensable.

Conseils pratiques annexes

Les « m’as-tu vus »

Méfiez-vous « des amis d’amis » et des « relations de travail » qui vous feront vos album de mariage pour un prix « cadeu » avec moultes promesses.
Ont-il vraiment le matériel nécessaire ? Ne se vantent-ils pas trop ? Quelqu’un a-t-il vraiment vu leurs oeuvres ? Comment développeront-ils vos photos ? A quelle date les récupérez-vous ?
Comme pour tous les achats et les services de votre mariage, renseignez-vous bien avant d’entreprendre une quelconque démarche.

Les photographes amateurs

Hormi le photographe, si vous en avez un, renseignez-vous autour de vous (familles/amis) pour trouver de bons photographes amateurs, voir simplement des possesseurs d’appareils numériques, assez bon marché maintenant, faites de même avec les possesseurs de caméra. L’avantage des numériques c’est qu’ils offrent un nombre important de photos sans devoir changer de pellicule.
Celon la capacité de la carte mémoire, pour les plus grosse (mais les plus chères) vous pouvez aller jusqu’à 1500 photos ! Mais en moyenne, vos invités vous en feront 200 à 300 et la plupart du temps ils oublient de décharger leur carte mémoire et se rendent compte avec horreur le jour J qu’il ne reste que peu de place dessus pour vos photos. O_o

Batteries, piles rechargeables et carte mémoire

Assurez-vous auprès de vos photographes amateurs, qu’il n’oublient pas de recharger les batteries de leurs appareils, combien de mariés ont-ils été déçu en découvrant que leurs espoirs de souvenir étaient réduient à néant par faute d’inatention ou d’oublis !

Prévoyez aussi, pour les piles rechargeables, un jeu de piles alcalines juste au cas où, il arrive parfois (comme pour notre mariage), que la famille proche ait vraiment rechargé les dites piles, mais que la vétusté du chargeur indique que tout est OK sans pour autant les avoir remis d’aplomb !

N’oubliez pas de leur rapeller aussi de vider leur carte mémoire, et pour les plus riches, d’en prendre plusieurs, bien qu’avec une ils aurtont déjà assez de travail.

Les poses

Sauf en cas où votre ou vos photographes du jour vous le demandent durant les séances de poses, éviter de les regarder en plein yeux durant le feu de l’action. Les photos en seront que plus naturelles. Si dans l’église, vous lisez un texte, vous passez l’alliance à la mariée, ou encore vous embrassez l’heureux élu tout en fixant l’objectif avec un sourire béat, vous raterez d’une part cet instant inoubliable, mais aussi le rendu sur les photos ou le film.

Lors des poses, surtout si la différence de taille dans le couple est bien visible, n’essayez pas de vous rabaisser (même penché sur le côté) pour être à la hauteur de votre dulcinée ou pour éviter de remonter le bras de l’autre, ce n’est pas très joli au résultat. Préférez des postures où vous êtes droit tous les deux tout en restant souple et naturel, arrangez vos mains, vos bras, vos jambes pour être à l’aise sans être ridicule.

Ne laissez pas vos mains ou vos bras ballants comme une poupée de chiffon, trouvez leur une occupation, tenez le bouquet de la mariée ensemble, entourez la mariée ou le marié du bras, main dans la main, en acollade, ou utilisez tous les accessoires que vous avez (gants pour les hommes, ou chapeau, petit sac pour les femmes, bouquet, chapeau, …), jouez avec vos attouts, le voile, etc… les poses seront ainsi dynamique et joviales. N’hésitez pas à vous entraînner si vous le voulez.

Soyez souriant et gai, mais attention, ne montrez pas vos dents à tout bout de champ si vous n’êtes pas habitué à sourire de cette façon, voir vos gencives parceque mémé vous le demande n’est pas génial. Offrez votre meilleur profil, mais n’en faites pas trop, ce ne sont pas des photos de mode non plus, mais votre mariage, restez naturel !

Qui et quoi prendre en photo ?

Voyez avec vos amis leur style de photos, au pire conseillez-les sur ce que vous voudriez qu’ils prennent. Avoir des souvnirs du moindre détails, surtout ceux que vous ne verrez pas, et il y en a, et des plus appréciables.

Que l’un d’entre-eux ne fassent que les décors avec les invités et sans, l’église avant le mariage, pendant et après, la voiure des mariés, le voile de la mariée qui volent dans le vent, la décoration du vin d’honneur, les tables de la soirée avant le repas, les menus, les plats servis ou le buffet, les vins pour les garder en souvenir, les décors du resturant, le jardin, etc…
Un autre pourra prendre les invités, seul un à un, en famille, en couple, dans des situations naturelles, sans pose, des gros plans, les enfants (souvent oubliés), les vieilles personnes, le traiteur ou le directeur du restaurant, etc…

Encore un autre pourra vous suivre durant votre mariage pour photographier ce que vous désirez lorsque vous le désirez. Combien d’amis ou membres de la famille voudront être auprès des mariés sur les photos, et l’ami photographe sera là justement pour cela. Vous ne devez pas non plus le prendre comme un boy, laissez-le libre un peu, mais son aide vous sera utile.

Votre appareil photo

Evitez de déformer votre costume (difficile de le cacher sous la robe) avec un appareil photo, au pire, achetez un petit appareil jetable. Prêtez plutôt votre appareil à vos proches, surtout si c’est un numérique, rien ne vous empêchera de le reprendre de temps à autre pour prendre des photos vous-même !

Appareil photo jetable

Certains vous conseillerons de poser sur chaque table du repas un appareil photo jetable. Faites-le si vous en avez les mpyens, d’une part au cumul la note devient sallée, mais d’autres part, vous n’êtes pas sur de récupérer tous les appareils à la fin de la soirée, et il est souvent difficile par la suite de les retrouver. Les gens sont souvent tête en l’air, ou alors ils peuvent très bien croire que les appareils sont là pour eux, surtout ceux venus sans appareils photos !

Le développement des photos via le Web :

Internet regorge maintenant de site de développement plus ou moins cher et surtout plus ou moins connus. Outre la confiance de passer par un site Internet pour développer vos photos sur pellicule (sur demande, la plupart envoient des enveloppes pour que vous puissiez y glisser vos pellicules et leur renvoyer avec votre réglement ) ou numériques si vos photos sont en haute résolution, ce moyen vous permet un grand choix de sites et de formules.

Il faut savoir que les appareils numériques permettent de modifier la résolution des photos prisent plus elle est basse, plus vous pouvez faire de photos. Mais il ne sera alors pas si sur que la plus petite résolution soit prise en compte par les sites Internet de développement, en effet il leur faut un minimum de matière pour pouvoir développer vos photos. Préférez une résolution moyenne ou celle par défaut pour les néofites, vous serez plus sur du résultat. Pour en savoir plus éplucher la notice de votre appareil numérique avant le jour J.

Certains sites proposent des promotions pour les nouveaux clients, X photos gratuites, % sur la note, etc… si vous êtes déjà client, ouvrez un nouveau compte au nom de votre mari ou de votre maman, vous pourrez alors en profiter à nouveau. ;-p

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Show Comments (1)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Publicité

You May Also Like

Les contrats de mariage

Quatre régimes sont actuellement en vigueur en France. Selon vos objectifs et votre situation ...

planning mariage

Calendrier mariage : 12 à 18 mois avant le jour J, quel planning ?

La planning du mariage ! Sans lui vous n’arriverez à rien (sauf si belle-maman ...

3 astuces pour financer son mariage

Un mariage coûte cher, et c’est peu dire ! Des études menées sur les ...