La lingerie du mariage

lingerie mariage
Source : FlickR

Les dessous du mariage sont aussi importants que la robe de mariée pour une femme. Loin d’être simple, la recherche des sous-vêtements de mariage doit prendre en compte les décolletés de la robe (sur le buste et dans le dos), si celle-ci est moulante ou pas, la couleur de celle-ci jusqu’à sa matière. Un autre choix, celui de se changer pour la nuit de noce, mais que mettre ? Que choisir comme lingerie mariage pour faire craquer l’heureux mari ? Prendre une tenue dont vous avez toujours rêver ?

NetEnviesdeMariage a pensé au plus concret en expliquant les dernières tendances en lingerie de mariage illustrées par de superbes photos d’artistes photographes et mannequins.

 

Généralités sur la lingerie du mariage

 

Votre robe ne sera peut-être pas blanche, on voit de plus en plus de mariées en couleur. Dans ce cas, pourquoi ne pas assortir vos dessous à votre robe ? Adoptez une parure fleurie, assortie au haut de votre robe ou encore complètement différent si vous vous changez le soir.Toutes les couleurs sont permises, en particulier les plus aguichantes comme le blanc virginal, le noir chic ou le rouge provoquant.

Les matières n’en sont pas au reste pour cette nuit unique, elles seront nobles : satin, dentelle, soie, voilage, … Evitez le cuir, sauf si vous êtes déjà dans l’extravagance et si c’est le fantasme de monsieur, et les tenues de « tous les jours ». C’est un soir unique, si vous en avez les moyens, c’est l’occasion pour la femme de porter un ensemble plus chic, ultra-féminin et peut-être plus onéreux qu’à l’accoutumée dont rêve votreépoux depuis des lustres.

Si vous avez choisi une robe fourreau, moulante ou très près du corps, évitez porte-jaretelle et dim’up qui se verront sous la robe et préfèrez un string plus discret, vous pourrez vous changer le soir si vous voulez absolument en porter pour votre futur mari.

 

Les 5 tendances lingerie mariage

 

NetEnviesdeMariage.com vous présente le top 5 des tendances pour le haut de la lingerie du mariage. Cette liste ne vous oblige en rien dans votre choix, elle n’est là que pour vous renseigner.

 

A) Le Bustier

 

Le bustier se marie agréablement avec les robes à grand décolletée. Généralement il est accompagné d’un string ou d’une culotte en dentelle, d’un shorti ou d’un tanga, et de dim’up, mais peut aussi être accompagné d’un porte-jaretelle et bas.
Le bustier marie les qualités d’une guépière sans les désagrèment du porte-jaretelle, par contre il offre parfois moins de soutien que la guépière suivant le choix de la robe, faites différents essais avant l’achat, et demandez conseil à votre vendeuse.

Mais, en général, c’est souvent un bustier que vous proposera la vendeuse de la boutique de robe de mariée, ce choix n’est pas anodin, cela prouve que le bustier s’adapte en général aux décolletés de votre robe (côté poitrine mais aussi côté dos) comme aux formes de celle-ci. Le bustier sera être plongeant et se résumera à une bande de tissu en bas du dos si votre robe a un grand décolleté dans le dos.

Le Bustier pourra être de dentelle, de matière soyeuse, unis ou à fleurs ou autres motifs. La couleur dépendra de votre robe ou de votre choix personnel. Il existe une grande variété de Bustiers, n’hésitez pas à faire plusieurs magasins pour trouver le vôtre.

B) La Guépière

Second choix le plus répendu, pour une robe à bustier, la guépière accompagnée de bas et d’un string, d’un tanga ou encore d’une culotte assorite (brésilienne, en satin, bordée de dentelle, etc…), se mariera parfaitement à votre tenue.

Le plus souvent l’ensemble est amovible, les bretelles comme le porte-jarettelles, ce qui aidera la future mariée à se mettre à l’aise avec ses dessous.

L’un des avantages de la guépière, c’est qu’elle donne un maintien supplémentaire au buste, elle soutient la poitrine et affine la taille. Faites attention néanmoins à certaines robe très près du corps, voir moulante, qui pourraient faire apparaitre les détails de la guépière.

Tout comme le bustier, il y a milles sortes de guépières, autant par les couleurs, les formes, les tissus, … le seul point faible qui fait passer cette lingerie en seconde position ce trouve dans les « bas » du porte-jaretelle. Contrairement aux dim’up qui « collent » à la cuisse, les femmes rechignent plus à porter le porte-jaretelle car les bas peuvent glisser durant la journée, et la journée du mariage n’est pas de tout repos. Donc à moins d’être habitué ou de vous habituer d’ici là, ce qui est assez facile d’après certaines femmes, et il n’est pas besoin d’acheter une guépière pour tenter l’aventure en expérience, juste le porte-jaretelle suffira et fera plaisir à monsieur, donc réfléchissait bien avant de vous engager sur cette voie.

 

C) Le soutien-gorge

Vous pouvez choisir de porter le jour J un soutien-gorge. Il sera particulièrement adapté à des robes près du corps ou à des robes avec une taille haute. Ce soutien-gorge pourra :
– être de style pop’up, qui remontera vos seins et dynamisera les poitrines menues,
– pigeonnant si votre décolleté est plongeant.
– sans bretelles si vous portez une robe bustier ou une robe à décolleté échancré (col bateau, manches sur le haut des bras etc…)
– à bretelles transparentes en plastique pour les mêmes robes que précédemment. Attention néanmois, s’il fait chaud, le plastique peut se coller à votre peau et vous pouvez avoir des rougeurs. Faites des essais car vous pouvez aussi faire des allergies au plastiques (n’hésitez pas à revêtir ce soutien-gorge lorsque vous allez danser, cela recrééra les conditions dans lesquels vous vivrez le jour J).

Les formes et les couleurs du soutien-gorge varient en fonction de votre robe mais aussi de votre choix d’avoir une seule papure de sous-vêtement pour le jour J ou deux. Le bas « lingerie » qui accompagne le soutien-gorge est classiquement une culotte en dentelle ou un string, accompagnée de Dim’up. Les incorruptibles ajouteront le porte-jaretelle à l’ensemble haut-bas, et d’autres choisiront plutôt un tanga ou un shorti pour sortir de l’ordinaire.

Nous vous déconseillons de porter un soutien-gorge si vous portez une robe fortement décolletée dans le dos (il existe des bustiers spécifiques dans ce cas).

 

D) Le duo Brassière/Shorty

La brassière, de plus en plus connu, est généralement assorti à un shorti, en dentelle le plus souvent, le dos de la brassière peut être composé d’un tissu uni plus soyeux. Mais il n’est pas rare de voir un string ou une culotte l’accompagner, du moment que vous êtes à l’aise.

A l’inverse, le shorti seul peut-être porté avec divers soutien-gorges ou plus rarement avec un bustier. On évitera le porte-jaretelle, mais si cela vous rend hommage, essayez des dim’up avec l’ensemble.

Plus concrètement, la brassière soutien la poitrine sans l’écraser mais ne la remonte pas comme pourrait le faire une guépière ou un bustier. Elle est légère et s’oublie facilement au bout de quelques heures. Un avantage aussi, c’est qu’il n’y a aucune armature qui pourrait gêner sous une robe près du corps.

Par contre, éviter les robes à grand décolleté ou à dos nu, préférez alors un soutien-gorge ou un bustier, le brassière se marie plus avec des cols hauts ou des décolletés moyens à faibles.

Si vous avez une forte poitrine (95C ou plus) évitez la brassière qui ne soutiendra pas vos seins et vous fera une poitrine « tombante », ce qui ne la mettra pas en valeur.

E) Le Body

Souvent l’oublié de service, le Body reste néanmoins un choix de parure agréable et très érotique. Il marie beaucoup d’avantages de ses confrères tant sur son choix très vaste que sur le soutien de la poitrine. Car le « haut » du body peut très bien posséder des armatures, créer un effet de Pop’up ou ecore tenir la poitrine comme une brassière. Vous ferez aussi l’économie d’une bas puisque le body n’est fait que d’une seul pièce.

Porté seul ou avec des Dim’up, le body se colle à la peau et se porte avec la plupart des robes, tant moulantes qu’à décolleté plus ou moins profond. La plupart des bodys ont un grand décolleté dans le dos ce qui sera particulièrement adapté aux robes possédant un grand décolleté dans le dos. .

Le body se trouce aussi à manches longues, pratique pour les robes de mariées d’hiver. Certains modèles possèdent un bas ressemblant à un short de dentelle, très aguichant, d’autres sont très échancrées, ou encore entoure le cou pour suivre les robe à attache derrière le cou laissant les épaules libres, d’autres modèles comportent aussi un porte-jaretelle… Vous l’aurez compris, le body n’est pas en reste par rapport aux anutres lingeries.
Le body surprendra Monsieur, et l’aguichera encore plus, car le body est près du corps et ressemblera à une seconde peau. Pour votre mariage, n’hésitez pas à mettre un body tout en transparence, pour mieux titiller l’imaginaire de votre époux.

Le seul bémol se trouve peut-être dans sa fermeture souvent à l’entre-jambe : à pression, à boutons ou scratch, choisissez quelque chose qui ne vous gêne pas et surtout ne vous irrite pas, mais l’avantage est que cela se détache facilement pour les passages rapides aux toilettes.

Pour les femmes fortes et/ou enceinte

 

Pour les femmes fortes ou enceintes, préférez le soutien gorge ou et les autres lingeries qui mettent en valeur votre poitrine, monsieur n’en sera que plus ravi, mais ainsi vous ferez ‘disparaitre’ les autres rondeurs. Pour les fortes poitrines, éviter la brassière, elle soutiendra vos seins, mais ne les fera pas remonter, ils paraitront ‘tombant’ ce qui ne sera pas du plus bel effet.

Choisissez le haut de votre lingerie en fonction du haut de votre robe. Par exemple, un corset demandera un soutien-gorge bustier ou à coque (voir insérer les coques dans la robe même si c’est possible), pour soutenir, soulever et mettre en évidence votre poitrine.
Au niveau du bas, un shorti peut vous permettre d’être très à l’aise durant cette journée inoubliable qu’est votre mariage, il a l’avatange d’être agréable à porter et ‘élastique’. Attention tout de même, certain shorti peuvent irriter l’entre-jambe s’ils sont portés trop longtemps, faite un test avant avec un bas similiaire avant votre mariage, monsieur n’y verra que du feu !

Si vous optez pour la guépière porte-jaretelle, très sexy, faites plusieurs essais avant, même si celle-ci vous met en valeur, elle pourrait vous  »étouffer’ à long terme si la taille est trop menue ou si les lacets sont trop serrés, et surtout pour les femmes enceintes, comprimer le pauvre bébé qui n’a rien demandé. Mais une fois tous ces tests effectués, il ne vous est pas interdit d’en porter une, au contraire, pour une robe près du corps, comme une robe à bustier ou en deux parties, une guépière affinera la taille et maintiendra la poitrine. Le must est la guépière sans bretelles, plus chère mais plus discrète. N’hésitez pas à acheter de la marque pour cette occasion, c’est souvent bien plus confortable et sérieux qu’un petit prix en grande surface, et surtout vous serez suivi durant vos essayages !

Si vous avez choisi une robe fourreau, moulante ou très près du corps, évitez porte-jaretelle et dim’up qui se verront sous la robe et préfèrez un string plus discret, vous pourrez vous changer le soir si vous voulez absolument en porter pour votre futur mari.

Si après moultes essais, pour le haut rien ne va avec votre robe, restez simple avec un joli soutien-gorge agréable et assorti avec l’ensemble. Tablez alors sur le bas avec une culotte magnifique, en dentelle, soie ou autre, mais aussi , un porte-jaretelle ou des dim’up en plus.

 

La lingerie pour homme

 

Même si le commerce masculin n’est pas aussi développé dans le domaine du sous-vêtement, monsieur ne devra pas rester en reste. Jetez votre vieux caleçon pour adopter une quelque chose qui la fera craquer, boxer des plus chic, ou pourquoi pas un string aussi pour lui faire plaisir et l’émoustiller, après tout il n’y aura qu’une nuit de noces. Dernièrement de gros efforts ont été fait dans la mode homme, n’hésitez pas à visiter votre magasin préférer et demander conseil à votre vendeur.

Petit conseil, certains caleçon remontent et avec une journée d’enfer comme un mariage, il n’est pas agréable de se retrouver avec les plis de celui-ci dans l’entre-jamabe, réservez donc votre choix pour un dessous plus près du corps, qui, de plus, ne se verra pas à travers le pantalon si celui-ci vous moule particulièrement.

 

Conseils pratiques

 

– 2 parures différentes ?

Un mariage est un longue journée et celle-ci peut durer jusqu’à 24h00 parfois.
Porter des sous-vêtements affriolants pour faire plaisir à votre homme mais qui vous feront souffrir n’est pas acceptable. De plus en plus de futures mariées choisissent de prévoir deux parures différentes, une pour la journée, jolie mais agréable à porter, et une pour la nuit de noces.
Au moment clef, vous n’aurez donc qu’à faire un court séjour dans la salle de bain pour revêtir les dessous prévus pour votre nuit de noces !

 

– Essayage avec la robe

N’hésitez pas à demander, même avec insistance s’il y a du monde, à voir et à revêtir les différentes lingeries disponibles dans le magasin où vous choisissez votre robe. Même si ce n’est pas là que vous avez prévu d’acheter vos lingerie de mariage, il est important de savoir, lors des essayages, si ce que vous rêviez de porter sous votre robe de mariée se marie bien avec celle-ci, d’une part, mais surtout que votre soutien-gorge, par exemple, ne soit pas visible avec une robe sans bretelle ! Même si cela peut paraître logique sur le coup, deux mois plus tard, à vos essayages de sous-vêtements de votre jour J, vous n’y penserez peut-être pas.

La robe et vos dessous de future mariée doivent être en harmonie mais aussi vous rendre la plus belle possible et surtout sans souffrir ! Un autre conseil, ne restez pas statique non plus lors de vos essay! ages, s’il y a de la place sautillez, courez, gigotez, dansez avec vos sous-vêtements et votre robe, c’est la seule solution pour savoir si rien ne bouge avec l’effort mais aussi constater si vous serez à l’aise le jour J.

– Essayage avant le mariage

Si vous décidez de n’avoir qu’une parure de sous-vêtements, tout comme vos chaussures, et s’ils vous semblent difficiles à porter, même si la vendeuse vous a assuré le contraire, filez chez votre maman ou votre meilleure amie, à l’abri des regards de monsieur, et essayez-les encore une fois pour être sur que le jour J vous serez à l’aise.
On ne peut jamais être sur d’avoir la même taille ou le même poids que lors des essayages, le stress peut aussi bien faire maigrir que grossir !

 

– L’ordre des sous-vêtements

Cela peut paraitre bête, mais faites attention à l’ordre des sous-vêtements lorsque vous vous habillez, il sera plus facile de placer la culotte ou le string après un porte jaretelle que l’inverse, n’oubliez pas que vous porterez une robe sublime mais encombrante au-dessus de tout cela ! Rappeler que lorsqu’il faudra aller aux toilettes la rapidité d’action et la tranquilité seront de mise, cela ne sera pas le moment de vous déshabiller entièrement juste pour assouvir un besoin urgent !

 

– Indisposition durant le mariage

Pour les femmes qui n’ont pas de chances ou qui ont mal calculé leur coup, il se peut qu’elles doivent se changer plusieurs fois pas jours, portez alors pour un bas de lingerie plus modeste, sombre et facile a changer. Pour les plus touchées par le sort, prévoyez avec votre maman des culottes déjà ‘protégées’ en stock dans un petit sac discret, vous n’aurez plus qu’à les enfiler tranquillement pour continuer votre mariage sans soucis et votre maman se chargera de ranger les autres avec soin et discrétion.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Show Comments (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Publicité

You May Also Like

La tenue de la mariée

Généralités C’est le seul jour de votre vie ou presque où vous pouvez laissez ...

Une robe de mariée à petit prix ? C’est possible !

Ah le mariage ! Source de grand bonheur mais aussi de soucis car qui ...

Collection 2014 des robes de mariée

  Bon, même si mes préparatifs sont bien loin derrière moi, j’adore quand même ...