Les ex, les femmes et leur cerveau !

ex-jalousie

 

Lors d’une nouvelle rencontre, une fois les premiers flirts passés et que les questions intimes se posent enfin, et je parle bien des questions, pas de la pratique, car généralement la pratique intime passe souvent avant les questions. La gente féminine est toujours désireuse, en plus de recevoir des chocolats ou une livraison de fleurs à domicile, de savoir si son beau brun de copain officiel a déjà connu, dans sa vie antérieure, non pas celle du koala un siècle plus tôt, mais juste les quelques temps avant leur rencontre, quelqu’un d’autre dans sa vie.

Forcément tout dépendra de la forme de la question.

Le « connu quelqu’un d’autre » sans aucune autre explication, ça veut dire quoi exactement ? Il connaît des tas de gens le pauvre bougre et il ne sait quoi répondre devant le regard tout bizarre que sa douce vient de lui lancer. Il se dit « Aïe ! Aïe ! Aïe ! Les choses commencent déjà à m’échapper, bientôt elle me demandera de voir sa mère ! ».

Solution 1, ce brave garçon pourra répondre évasivement, parce qu’il n’a pas compris le sens de ce qu’elle lui demandait, et surtout n’osera pas lui dire de peur de passer pour un couillon. Déjà qu’il n’a rien saisi de la visite du musée d’art africain du 17ème siècle du dernier samedi. Ben oui un samedi sur deux, c’est elle qui choisit la sortie et même si c’était son tour, « Le retour de la tronçonneuse tueuse de mouches » n’intéressait guère la damoiselle. Il a bien fallu faire un compromis. Mais hélas, là c’est déjà un pas de travers, car le cerveau ultra-perfectionné de la miss (style cyborg de l’an 2050) a déjà classé l’info comme « son CV de drague est plus long que la moitié de ce que contient mon sac à main », et tout le monde sait (surtout les femmes) que leur sac est plus lourd qu’un barda d’un pauvre militaire en campagne !
L’autre hypothèse serait qu’elle imagine que celui-ci est encore puceau (ce qui peut arriver) et se demande si c’est réellement intéressant de devoir éduquer un béta qui ne sait pas répondre à ses questions. Elle se rend enfin compte d’ailleurs du pourquoi de la maladresse du dit homme lors de leur premier exploration intime…

Solution 2, le gars est un peu plus élevé que la moyenne des gus, il comprend parfaitement ce que la jolie brune lui demande et répond avec une franchise à couper au couteau. En bref sans prendre de gants du tout « Ben (comptant sur ses doigts) tu es la 12ème… », au regard encore plus étrange de la nana il stoppe sa phrase avant de dire « cette année ».
Une fourche de réflexion intense (et surtout très rapide) s’ouvre alors dans l’esprit de la femme :
– « Ce mec est un gigolo, demain il me plaque pour ma meilleure amie ! Pourquoi lui ais-je présenté tout à l’heure, qu’est-ce que je suis bête ! ». Et comme elle réfléchie, monsieur se lasse et regarde ailleurs, justement vers la meilleure amie et lui fait un petit signe pour passer le temps. Son aventure avec la belle s’achèvera très tôt dans la soirée et bien avant le dessert ! Avec un peu de chance, son ex a eu un éclair divinatoire et il passera la soirée avec l’autre jeune femme, pendant que la première se goinfrera de glace au chocolat, jusqu’à terminer la nuit le visage collé dans un mélange de larmes et de glace fondu, sur la table.
– « La pauvre, il n’a jamais trouvé la bonne, heureusement que je suis là, il va voir comment je vais m’occuper de lui ! ». C’est le genre de mec à jouer au loto, là il a gagné le bon numéro et passera une excellente soirée. Jusqu’à la prochaine fois où la jolie brune lui reposera la question et qu’il avouera qu’elle n’est en fin de compte que la 47ème conquête et que justement il vient de passer à la 48ème.

Solution 3, on monte d’un cran et monsieur n’est pas né de la dernière pluie. Mais en plus il faut qu’il ait du tact, une certaine dose d’intelligence et surtout d’avoir eu au moins 3 sœurs plus vieux que lui pour comprendre le fonctionnement du cerveau féminin. Il prendra alors la gente dame dans ses bras, la fixera de ses yeux bleus profonds qui la fait chavirer et lui dira d’un ton qui se veut rassurant et très honnête « Le nombre n’est pas important, il n’y a que toi qui compte. Ma vie passé n’a pas été toujours rose, mais depuis que je suis avec toi j’ai trouvé le bonheur ». Il termine alors cette affirmation par un baiser confiant et romantique. Ce type de gars ira loin dans sa relation de couple… sauf s’il tombe sur un cerveau de femme encore plus mécanique que la moyenne et qui se posera 1001 questions sur lui.
Par contre la demande de la damoiselle peut-être plus directe pour ne pas tenter de tourner autour du pot et de se reposer moultes questions suite aux réponses déjà citées : « Avec combien d’autres filles as-tu couché avant moi ? ».

N’importe quel homme aura bien compris cette question. Mademoiselle parle des ex de monsieur, on entre dans le vif du sujet et il peut même penser qu’elle désire savoir, de manière sous-jacente, s’il les contacte encore. En effet, la femme fait une grande différence entre les flirts passagers antérieurs à sa relation et la copulation profonde de son compagnon présent avec d’autres rivales, surtout les ex-rivales. Car la femme est comme la lionne, elle défend son territoire, chasse et nourrit sa famille. Elle n’apprécie guère que son compagnon puisse avoir encore des vue sur une ex. Bon mon exemple est à moitié foireux, le lion a souvent plusieurs femelles, mais il est vrai que c’est elle qui chasse (si si je l’ai vu dans un reportage télé).

Là elle pointe du doigt plusieurs choses d’importantes à ses yeux.
1/ Est-ce que son homme a encore des relations (même juste amicale) avec ses Ex ? Ce qui implique forcément la notion de fidélité de celui-ci. Et surtout une prochaine discussion pour lui expliquer qu’elle ne désire plus qu’il prenne contact avec ces vamps, car pour elle, toute autre femme est une vamp qui pourrait se jeter sur son homme !

2/ Va-t-il, ou l’a-t-il déjà comparé avec ses Ex ? Ce qui en découle un profond malaise si certaines réflexions sont faites vis-à-vis de son physique, surtout si l’Ex avait nettement plus de poitrine qu’elle ! Elle se sentira forcément inférieure et se demandera ce qu’il a bien pu lui trouver lors de la phase préliminaire de drague dans une boîte de nuit où tous les deux étaient bien bourrés.

3/ La durée de ses relations antérieures. Il faut à tous prix que la sienne dure plus longtemps, cela prouvera sans aucun doute que son couple est mieux que ce qu’il a pu avoir avant.

4/ Si on approfondie encore plus, le sexe ! Est-elle à la hauteur ? Qu’est-ce qu’elles avaient de plus qu’elle ? Qu’a-t-il déjà fait ? Va-t-elle lui apprendre quelque chose de nouveau ? En effet, parfois les femmes apprécient d’en faire plus que toutes celles qu’il a pu connaître intimement. Cela les valorise envers les anciennes conquêtes de monsieur, comme si c’était un défi de faire mieux que les Ex. Ben oui, un homme comblé restera forcément plus longtemps qu’un homme qui a déjà fait 100 fois la même chose ailleurs surtout si c’était mieux.

Nous pouvons en conclure que le cerveau de la femme est tel qu’une simple question comme celle-ci, qui met le plus souvent l’homme dans l’ambarras en plus, se bifurque en une brouette de nouvelles questions, qui elles-mêmes se répandent sur son champ de réflexion en un tapis constant d’interrogation et de scénarios plus ou moins improbables.

L’homme lui ne s’interroge pas autant (enfin pour la plupart). Lorsque lui demande en réponse à sa douce combien d’Ex elle-même a eu avant lui, c’est tout une crise qu’il subira. Gnagnagna, je n’ai pas trop envie d’en parler, gnagnagna ce sont des choses intimes, gnagnagna je t’en parlerais plus tard (jamais ?) lorsqu’on se connaîtra mieux, etc. Pour d’autres c’est donnant / donnant, tant qu’elles n’auront pas les infos croustillantes, elles ne diront rien de leur passé.

Le pire étant les critiques de ce que l’homme ou la femme aura pu faire dans sa jeunesse. Quelques exploits peu recommandables ou expériences qui n’entre pas du tout dans le concept sexuel de la nouvelle damoiselle. Le plus dur dans cette situation et de lui expliquer que chaque partenaire est différent, qu’ils ont chacun leur goûts et pratiques, mais qu’il faut faire des concessions avec ce nouveau couple créé. Il ne faut pas qu’elle n’ai pas peur de ces dérives ni lui imposer ses propres goûts.

Crédit photo

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Show Comments (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Publicité

You May Also Like

Terminologie du couple

Selon le pays, la culture, le mariage ou les relations « hommes » / « femmes » n’ont ...

Lui offrir une étoile

  Quand on vit en couple et qui plus est, quand ça fait longtemps ...