seychelles
seychelles
Plage de la Digue. Source : Pixabay

Les Seychelles, une des destinations les plus prisées pour les voyages de noces. Entre le bleu de l’eau, le sable blanc, les palmiers et le soleil, c’est l’endroit rêvé pour faire la fargnante sur à l’ombre des cocotiers. Voici l’histoire d’un voyage de noces aux Seychelles d’un couple de jeunes mariés accros à NetEnviesdeMariage, qui nous l’espérons vous fera envie !

 

Les Seychelles, généralités

Les Seychelles ne sont pas un archipel mais le rassemblement de deux ensembles d’îles géologiquement et écologiquement fort différentes : d’une part, les Seychelles «granitiques», 40 îles, points émergés de la plate-forme des Mascareignes. Ces îles, cernées de lagons et traversées par une chaîne de collines culminant à 905 m au Morne Seychellois (sur l’île de Mahé), sont toutes situées à moins de 90 km de l’île principale. D’autre part, les Seychelles coralliennes, cayes et atolls à fleur d’eau (Farquhar, Coétivy, Agalega, etc.), dispersées sur un rayon de 1 200 km. Aldabra, l’une de ces Seychelles coralliennes, est le plus grand atoll du monde.

L’écologie et la mise en valeur de ces deux ensembles sont très différentes : d’une part, les Seychelles granitiques, îles accidentées, ruisselantes d’eau, couvertes d’une végétation (cocotiers, casuarinas, banyans, palmiers «coco de mer», …) d’autant plus riche que les essais de cultures les plus diverses y ont été jadis effectués; de l’autre, des îles plates, dévolues à la cocoteraie, sans eau de surface, souvent inhabitées. Le climat est un facteur d’unité : leur latitude (entre 4 et 8° de latitude sud) et leur position dans l’océan valent à toutes ces îles un climat très égal: forte humidité de l’air, faible amplitude thermique, nébulosité assez limitée, absence de ces cyclones qui frappent en revanche les Mascareignes, de latitude tropicale

Les Seychelles possèdent une faune et une flore étonnement variées : outre les magnifiques poissons des mers du sud (on en dénombre plus de 800 espèces), on trouve des tortues de mer et une foule d’oiseaux aux couleurs chatoyantes.
Les Seychelles regorgent de fruits, plantes variées, essences rares et arbres. Praslin est le seul endroit au monde où pousse le cocotier de mer, produisant une noix de coco très particulière, d’où son nom de « coco-fesse ». Il abonde dans la forêt de la Vallée de Mai.

Les Seychelles furent signalé par Vasco de Gama en 1502, mais il a été officiellement découvert au XVI e siècle par les Portugais qui trouvèrent ces îles encore inhabitées. Jusqu’au milieu du XVIII e siècle, elles servirent simplement d’escales pour les marins et les négriers, puis de refuges pour les pirates et corsaires français. Les îles seychelloises ont été occupées par les Français en 1742 au moment où Lazare Picault expédia un rapport sur les Seychelles en France. Il y retourna en 1744 et baptisa l’île Mahé en l’honneur de Bertrand-François Mahé de Labourdonnais, gouverneur de l’île de France (Maurice) entre 1735 à 1746.

La population, d’environ 76 000 habitants [estimation 1997] Seychellois, est composée de Créoles (89,1 %), d’Indiens (4,7 %), de Malgaches (3,1 %), de Chinois (1,6 %) et d’Anglais (1,5 %). Il existe trois langues officielles: le créole (seselwa), parlé par plus de 95 % de la population, l’anglais et le français. 88,6 % des Seychellois sont catholiques. Les autres chrétiens sont 8 %, les hindouistes 0,4 %. Avec environ 60 000 habitants, la capitale, Victoria, sur Mahé, concentre près de 79 % de la population totale [1997].

La tradition orale créole (contes, chansons, proverbes) a subi l’influence africaine (surtout swahili); en 1979 ont été publiés en français des contes créoles de l’océan Indien. La littérature créole comprend des poèmes, dus à Antoine Abel et à Alva Pool, et, plus récemment, des romans, dus à Leu Mancienne (Fler fletri, 1985, édition bilingue), à June Vell et à Antoine Abel, qui en 1977 avait publié en français trois volumes de poèmes, de contes et de récits (Une tortue se rappelle), dont pêcheurs et paysans sont les héros.

 

Récit d’un voyage de noces aux seychelles d’un couple de nos lecteurs

voyage de noces aux seychelles »Avant tout chose, il fallait choisir la destination de notre voyage de noces. Nous désirions faire un voyage sur le sable fin, palmier et tout ce qui s’en suit ! Baignade, fargnante, découverte, plongée, etc, …
Après le passage en revue de plusieurs magazines spécialisés sur les voyages et voyages de noces, nous avons enfin choisi la destination de notre choix : les Seychelles !
Le plus dur était ensuite de prévoir le budget, la durée du voyage, et toutes les options à prendre.

voyage de noces

Outre le passage obligé, pour pouvoir comparer, à différentes agences de notre villes, nous avons réaliser plusieurs devis sur le Net sur les sites discounts du voyage (cliquez ici pour en savoir plus), après tout il n’y a pas de petites économies ! Et notre choix c’est porté sur l’un deux pour faire notre voyage de noce. Certains de nos amis ont préféré passer par une agence pour être sur de la qualité de leur lune de miel. Pour notre part, nous avons eu confiance et tout c’est bien déroulé, surtout que beaucoup des offres que l’on rencontre sur ces discount du voyage se retrouvent en agence !

les seychelles

Nous voulions partir rapidement après notre mariage qui se déroulair Mai, mais les agences nous avaient déconseillé cette période qui, pour eux, n’est pas la plus adéquat pour ce genre de voyage. Il faut dire aussi que les prix sont nettement plus bas à cette période. Faisant fi de leurs remarques, car nous voulions partir de suite après notre union, nous avons ajouté à nos valises quelques pulls et un k-way en plus de notre panoplie de t-shirt, débardeurs, jupes, maillots de bain, pantalons légers et autres bermudas ! C’était décidé, nous partions pour 3 semaines, il fallait donc prévoir en conséquences !
Comme il n’y a pas de maladie là-bas, pas besoin de vaccin, ou de traitement anti-palu, juste de la crème solaire de différents indices suivant nosvoyage de noces peaux respectives. Au cas où, nous avions aussi préparé de la crème anti-moutique, c’est bien utile parfois et cela permet de déstresser et de pouvoir se balader en pleine nature locale sans devoir se méfier de tout ce qui volent, qui groullent ou qui piquent !
A ne pas oublier aussi quelques médicaments contre la diarhée, les vomissents ou les maux de tête, même s’ils ne servent pas, il vaut mieux prévoir à l’avance. Mais celon votre destination, renseignez-vous en agence, certains médicaments ne sont pas acceptés dans tous les pays.
Ce voyage nous est revenu à 1100 euros par personne et par semaine, sachant que l’on est parti 3 semaines et directement depuis Marseille. Nous avions économisé et nous voulions quelque chose d’inoubliable !

les seychelles : mahé

On avons décollé de Marseille dans un avion de la compagnie Air France. Halte à Roissy pour un changement avec un avions direct jusque là-bas où le paysage et la chaleur nous ont accueillit généreusement.

On avons passé une semaine à Mahé, une semaine à La Digue, une semaine à Praslin. Les transferts se faisaient en bateau.

Les hôtels :

– l’Habitation à Cerf Island à mahé : ça se trouve au coeur d’un parc national marin, c un trois étoiles, de style colonial, on y faisait beaucoup de plongée tellement les fonds sont magnifiques !

– La Digue Lodge à la Digue : 4 étoiles, à côté de la Anse source d’argent réputée comme la plus belle plage du monde, on logeait en bungalows au coeur d’un jardin tropical tout en dégustant la cusisine locale, on avait à disposition un petit voilier pour faire des excursions dans les iles environnantes, on avait aussi faire une croisière en bateau au soleil couchant, super romantique 😉

voyage de noces – Le Duc de Praslin à Praslin: c un 3 étoiles, là aussi petits bungalows, là aussi au coeur d’un jardin tropical.

Notre hotel préféré a été La Digue Lodge, mais on a bien aimé aussi les fonds marin de Mahé.
A Praslin, c’étaitt surtout plage et bronzage.

Contrairement à ce qu’on nous avait dit, il a fait beau presque tout le temps. Parfois quelques nuages apportaient fraicheur et ombrage mais rien de bien méchant.

Le retour a été assez dur, quitter un si bel endroit où l’on ne fait rien d’autre que de profiter du temps, du paysage, de la mer et de la plage, et surtout de nous deux ! « 

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Show Comments (2)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Publicité

You May Also Like

Après le mariage, le voyage de noces, en quelques lignes

Le mariage terminé, le blues post-fête peut se tarir rapidement grâce à un nouveau ...

voyage de noces tchin tchinvoyage de noces tchin tchin

Nos conseils pour un voyage de noces réussi

  On ne part pas du jour au lendemain sans préparation, enfin la plupart ...